Notre capacitÉ de payer n'est pas respectÉe

picture

Hydro-Québec aimerait bien que personne n'en parle, mais c'est plus fort que nous, on aime la transparence et la vérité... Le choix de cette technologie de relève à distance, qui donne la possibilité de fournir presque en temps réel les données de consommation électrique de chaque client, a pour principal objectif de permettre à terme la tarification variable, c'est-à-dire de nous faire payer plus cher l'électricité aux heures de grande consommation – ce qui en Ontario, où ce système est déjà déployé, s'est traduit par une hausse variant de 15 à 20% de la facture d'électricité. Même si on nous assure qu'il n'est pas question de passer à ce mode de tarification, des documents internes obtenus par un journaliste démontrent le contraire – lire Hydro prévoit un changement de tarification. C'est un secret de polichinelle que dès que tous les compteurs seront déployés, les clients devront, comme partout ailleurs où cette technologie est utilisée, payer beaucoup plus cher pour leur électricité au moment de la journée où ils en ont le plus besoin. C'est le SEUL moyen de rentabiliser ce colossal investissement de plus d'un milliard de dollars. Et ce sont les centaines de milliers de ménages québécois à faible revenus qui en souffriront le plus.

 

En outre, de nombreux clients ont rapporté avoir subi une hausse drastique de leur facture après l'installation du gourmand compteur 'intelligent' – regarder ce reportage de Radio-Canada du 11 août 2014 - et ces 2 reportages de TVA : Nouveau compteur intelligent: De 146 à 839 dollars d'Hydro par mois! et Compteurs intelligents: Sa consommation explose de 30% et Compteurs intelligents: encore des factures élevées - et lire Compteurs d'Hydro: des abonnés étonnés de leurs factures. Une cliente a vu sa facture annuelle bondir de plus de 2000 $ sans qu'aucune explication ne lui soit fournie. Soit tu payes, soit on te coupe le courant. Facile à faire à distance avec ces nouveaux joujoux, et n'espérez pas la moindre sympathie de ce monopole sans cœur et sans conscience. Tout comme Hydro-Québec jure qu'il est impossible que leurs «saints» compteurs puissent être en cause dans l'épidémie de migraines, d'insomnie, d'acouphènes et d'autre maux apparus dans les jours suivant l'installation de ces nouveaux compteurs, soyez assurés qu'ils croient aussi mordicus à l'infaillibilité de leurs bidules, même si soudain ces derniers «découvrent» que vous consommez le double d'électricité qu'aurapavant. C'est sans appel... Soit tu payes, soit on te coupe le courant... Et croyez bien qu'ils ne s'en gênent pas ! Lire 51 000 CLIENTS DÉBRANCHÉS... ET ÇA CONTINUE : Record de clients débranchés (12 novembre 2014) Hydro-Québec peut couper le courant encore plus facilement grâce aux compteurs intelligents.

 

En Ontario, l'Ombudsman a été inondé en février 2014 de plaintes pour surfacturation par des compteurs 'intelligents. Lire Hydro-One-investigation-draws-historic-number-of-c.aspx L'enquête sur Hydro One suscite un nombre sans précédent de plaintes - « L'enquête de l'Ombudsman sur les méthodes de facturation d'Hydro One a été lancée il y a trois semaines à peine, et déjà elle est entrée dans l'histoire. Le total étant de près de 5 000 plaintes, et continuant de grimper, c'est le plus imposant nombre de plaintes à propos d'un organisme dans les 38 ans d'histoire de notre Bureau, et le plus fort volume de plaintes en si peu de temps. (...) Les plaintes qui affluent portent entre autres sur d'énormes factures envoyées après des mois d'absence de facturation, ou sans relevé des compteurs intelligents par Hydro One; l'incapacité d'Hydro One à expliquer des factures supérieures à la normale, même après des requêtes téléphoniques répétées. » Si la même occasion était donnée aux clients d'Hydro-Québec, qui se font servir par la Régie de l'énergie les mêmes excuses ridicules qu'Hydro-Québec pour justifier des hausses subites injustifiables, il y a fort a parier que la situation serait la même car ces compteurs arnaqueurs fabriqués en Chine sont si fragiles qu'un rien les dérègle même s'ils fonctionnaient parfaitement au moment de leur installation. Et ce n'est pas tout, comme vous le verrez en lisant Ontario: des tarifs d'électricité erronés à cause des compteurs intelligents - « Les Ontariens paient des milliards de dollars de trop pour l'électricité, en raison d'une analyse erronée des compteurs intelligents. »

 

De plus, comme Jean-François Blain l'explique dans cette vidéo, même sans passage à une tarification variable, il est certain que cette nouvelle méthode de relève plusieurs fois par jour de la consommation d'électricité permet à Hydro-Québec de vous prendre davantage d'argent pour la même quantité d'électricité consommée, parce qu'en étant capable de vous facturer chaque mois votre consommation quotidienne réelle, vous perdez l'avantage que procure le premier bloc quotidien de 30 kilowatts à tarif réduit. En effet, en n'ayant plus à répartir sur 60 jours le total de votre consommation, lorsque vous passez au régime de chauffe hivernale, votre consommation quotidienne dépasse rapidement ce premier 30 kilowatts à tarif réduit et tous les kilowatts excédentaires consommés chaque jour vous sont désormais facturés environ 2 sous plus cher. Avec les compteurs électromécaniques, le mois précédent l'arrivée du froid où vous consommez moins permet de rabaisser votre moyenne de consommation mensuelle qui sert de base à l'établissement du montant total dû. Évidemment, Hydro-Québec s'est bien gardé de mentionner ce petit détail.

 

Quand on met tout cela ensemble, on se rend bien compte que le véritable impératif qui explique le comportement obtus et dominateur d'Hydro-Québec dans sa façon d'imposer sans consultation ni discussion cette technologie, ce sont les revenus additionnels substantiels que cette société d'État espère en tirer. Mais ce n'est qu'un mirage, car lorsque les recours collectifs pour atteinte grave et délibérée à la santé pleuveront sur Hydro-Québec, qui devra engager des dizaines de millions de dollars pour se défendre, et lorsque le système de santé québécois croûlera sous le poids des dépenses additionnelles occasionnées par les examens, les analyses et le traitement des centaines de milliers de personnes qui deviendront électrosensibles à vie, et lorsque la productivité de l'ensemble des travailleurs chûtera à cause des insomnies et autres maux chroniques causés par les micro-ondes empoisonnées émises sans arrêt par les puissants émetteurs de ces appareils, alors ce seront tous les payeurs de taxes du Québec qui en pâtiront – et on ne parle pas des souffrances intolérables qui déclencheront des dépressions ou pire encore...

 

Alors quand vous voyez Hydro-Québec affirmer fièrement sur son site, qu'il s'agit d'une « remplacement simple, rapide et sans frais », dites-vous bien que ce n'est que de la poudre aux yeux, autrement dit un gros mensonge, car dès qu'un compteur arnaqueur est installé, vous devrez payer plus cher en argent, en inquiétudes et en santé ce choix irresponsable qui n'apporte aucun avantage pour le consommateur et qui risque de se traduire en une litanie sans fin de malheurs pour vous, votre famille et tous les Québécois-es.

 

Vous êtes invité-e, avant de passer à la section suivante, à écouter les propos de Jean-Luc Mongrain qui résume à sa manière colorée habituelle pourquoi Hydro-Québec abuse de notre confiance, en tentant de dissimuler la vérité, et ne fait donc preuve d'aucun respect à l'égard de la capacité de payer d'une majorité de Québécois-es déjà rendu-e-s à la limite de ce que leurs maigres revenus leur permettent de débourser.

 

 

Cliquer ici pour passer à la section suivante

Cliquer ici pour passer à la section précédente