COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 9 avril 2014

picture


Résultats d'un important sondage sur les compteurs intelligents




Bonjour

Vous trouverez en CLIQUANT ICI le communiqué de presse diffusé par le Comité organisateur de la campagne Je garde mon compteur ! Il porte sur un sondage réalisé par Léger Marketing, à la demande de ce comité, sur les perceptions des résidents de la grande région de Montréal à l'égard de ces compteurs intelligents.

Le rapport détaillé est disponible au http://jegardemoncompteur.com/SondageLeger2014.pdf.

Voici les points saillants :


1. La moitié des résidents de la grande région de Montréal sont en désaccord avec le remplacement des compteurs électriques par des compteurs intelligents.


(...) quel est votre niveau d'accord ou de désaccord avec le projet, en cours de réalisation, de changer tous les compteurs électriques du Québec par des compteurs intelligents?




 


 

2. En général, les résidents de la région de Montréal se disent préoccupés par les arguments amenés par les opposants concernant les compteurs intelligents. Plus spécifiquement, 82% des répondants se disent préoccupés, entre autres, par la hausse des coûts que pourraient engendrer les compteurs intelligents.

(...) Personnellement, êtes-vous très, assez, peu ou pas du tout préoccupé(e) par les sujets suivants :

Le fait que l'installation des compteurs intelligents puisse engendrer une hausse des coûts facturés aux clients d'Hydro-Québec.
Total PRÉOCCUPÉ : 82%

Le fait que cette nouvelle technologie donne à Hydro-Québec la possibilité d'instaurer ultérieurement la tarification différenciée dans le temps, ce qui augmentera le coût de l'électricité aux heures de grande consommation.

Total PRÉOCCUPÉ : 73%

Le fait que les micro-ondes pulsées émises par les compteurs intelligents puissent avoir des conséquences néfastes sur ma santé et celle de ma famille.
Total PRÉOCCUPÉ : 63%

Le fait que l'on puisse théoriquement analyser de façon détaillée mes habitudes de vie et celle de ma famille.
Total PRÉOCCUPÉ : 52%



3. La moitié des répondants sont en désaccord avec la poursuite du déploiement des compteurs intelligents, et ce, sans études d’impacts.

(...) quel est votre niveau d'accord ou de désaccord avec la poursuite, sans étude d'impacts, du déploiement des compteurs intelligents dans les zones visées par les Phase 1, 2 et 3 ?




 


 

4. Près de trois résidents de la grande région de Montréal sur cinq pensent que la Régie de l’énergie devrait accorder la gratuité pleine et inconditionnelle du droit de retrait aux personnes le demandant.

(...) Selon vous que devrait faire la Régie de l'énergie ?

Elle devrait accorder la gratuité pleine et inconditionnelle du droit de retrait : 59%

Elle devrait maintenir les frais demandés par Hydro-Québec pour le droit de retrait : 15%

Elle devrait faire varier les frais demandés pour le droit de retrait en fonction des revenus du client : 15%

Ne sait pas / Refus : 11%



INTERPRÉTATION SOMMAIRE DES RÉSULTATS


Les données recueillies dénotent une absence d'acceptabilité sociale suffisante pour justifier un réexamen sérieux et plus critique de ce choix technologique.

À la lumière de ces résultats, on peut légitimement se demander...

• Est-il sage et raisonnable pour la Régie de l'énergie de refuser de tenir compte des nombreux témoignages mis en ligne sur son site de personnes se disant sérieusement incommodées par ces appareils (plus de 100), et des nombreux avis de groupes d'experts internationaux et américains réclamant l'arrêt du déploiement de cette technologie ?

• Est-il éthiquement acceptable d'imposer à l'ensemble de la population de servir ainsi de cobayes en les exposant à un polluant qui, selon l'OMS, pourrait s'avérer cancérogène pour l'homme ?

• Peut-on impunément ignorer l'anxiété considérable que suscite cette technologie et obliger les clients à payer des frais démesurés pour faire remplacer leur seul compteur sans pouvoir éviter les rayonnements émanant de tous les autres compteurs environnants ?

Les gens ne sont pas dupes et comprennent bien qu'Hydro-Québec dissimule, maquille et enjolive les faits, tout en refusant d'avouer que la véritable raison de nous imposer ces compteurs, c'est pour nous faire éventuellement payer 2 fois plus cher l'électricité consommée aux heures de forte demande.

Il est clair depuis le début que la Régie de l'énergie s'avère incapable de faire preuve d'indépendance à l'égard d'Hydro-Québec dans ce dossier, en refusant de prendre des décisions qui tiennent réellement compte des intérêts et de la santé des citoyens québécois.

Il faut que le gouvernement transfère par décret ce dossier au BAPE afin que ce dernier fasse réaliser l'étude d'impacts souhaitée par la moitié des résidents de la grande région de Montréal, de même que par un nombre croissant de conseils municipaux (66 résolutions - bit.ly/1g4xRkd). Le gouvernement doit également accorder la gratuité du droit de retrait.

Jean Hudon
Membre du comité organisateur de la campagne Je garde mon compteur !
http://www.jegardemoncompteur.com
418-292-2931